• Chapitre 2 - Des tests et encore des tests

    Des tests et encore des tests

     

    On m'enleva le bandeau, j'étais retourné dans ma chambre blanche. Je partis me caler dans un coin, ramenant mes jambes contre mon torse et retenant mes larmes du mieux que je pouvais.

    Je suis Andrew Cooper, enfin... Je crois. Commençais-je à penser. Mais... et le reste ? Je ne pus me contenir plus longtemps, laissant échapper mes pleurs je continuais à ruminer. La seule chose qu'on ne m'avais pas enlever c'était le fait que je pouvais contrôler comme bon me chantais le métal, mais je m'en foutais, je voulais retourner chez moi, savoir qui j’étais.

    Soudain la porte s'ouvrit bruyamment, me réveillant en sursaut, et le type de la veille vint m'attraper par le col et me tira dans les couloirs.

    • T'es qui toi ? réussis-je à articuler. Le larbin qui traîne les gens de salle en salle ?

    Comme réponse je n'eus droit qu'à une droite en plein nez, c'était prévisible, pourtant il me répondit.

    • Aiden.

    Avant de me balancer dans la même pièce que la veille. Cette fois, on me demanda de fermer les yeux et de déplacer sans bouger les quatre petites cuillères. Je m’exécutai cette fois sans broncher puis on me demanda d'autres trucs de ce style.

    Au bout de deux heures je me laissai tomber à terre, lâchant un "J'en peux plus." en direction des enceintes, il y eu un grognement approbatif et Aiden rentra dans la salle. J'allais lui poser une question mais il fut plus rapide que moi, et m’assomma.

    Me revoilà dans la chambre après un black-out d'une journée et un mal de crâne épouvantable.

    • Vous m'avez fait quoi ? grognais-je en me tenant la tête.

    • Tu verras, le moment venu. lança une voix du coin de la chambre.

    Je relevai la tête. Aiden ?! Il était muni d'une camisole de force et d'une paire de lunette opaque.

    • T'es mal placé pour me parler de voir..

    Il grogna et tourna la tête.

    • Sérieusement, tu fous quoi là ? repris-je

    • Parce que t'as cru que j'étais de leur côté ? il pouffa. Ils se servent des gars comme nous pour arriver à leur fin..

    • je le coupai. Pourquoi t'as pas essayé de partir ?! De tous les électrocuter et de..

    • Pour pas finir dans cet état, ou pire. me coupa t-il

    • Ils nous tuerons pas si ils ont vraiment besoin de nous..

    • Ouais ben justement, ils ont plus besoin de moi alors soit je reste, soit je crève.

    • j'hésitai un instant. Ils attendent quoi de nous ?

    • Que tu obéisse et, petit, cherche pas à tout comprendre, y a des choses qu'il vaut mieux ignorer et ne jamais apprendre.

    Le silence se fit, lourd et pesant, je finis par le briser.

    • Tu as perdu la mémoire, toi aussi ?

    • Oui. il soupira. Cooper, prépare toi à souffrir, chacune de tes erreurs sera une raison de plus pour eux de s'amuser.

    À ses mots il dévoila son cou marqué de nombreuses cicatrices, je frissonnai comment pouvaient-ils nous infliger ça en plus de tout le reste ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :